Catégories
Tutoriel

F-PLN

Avant-propos

Les pistes

Elles sont numérotées en fonction de leur orientation exprimée en dizaines de degrés :

Une piste orientée entre 235 et 244 est nommée 24.

Une piste orientée entre 245 et 254 est nommée 25.

Retenez juste que la piste 24 est orientée au 240° environ

Les suffixes L / R / C s’appliquent aux pistes parallèles. Ils permettent de distinguer les pistes de gauche / droite / centre.

Les numéros 24L et 24R désignent les pistes 24 gauche et 24 droite

Le vent

Si le vent souffle à plus de 10 kts de vent arrière il n’est pas permis de décoller ou d’atterrir.

Il est assez simple de sélectionner une piste avec le vent de face. En effet, elle doit être choisie en fonction de son numéro, qui se rapprochera le plus possible avec l’orientation du vent.

La piste 24 est idéale avec un vent au 240°

Lors du roulage par vent de travers la queue de l’avion est poussée le faisant pivoter sur ses roues. C’est l’effet girouette. De ce fait, le nez se dirige vers le vent et non le contraire. Ce phénomène s’observe dès 80 kts. Mais attention, dès que les roues ne touchent plus le sol, l’aéronef est alors pris dans le sens du vent

Les distances

Elles sont exprimées en mille marin (Nm).

Typiquement l’approche finale s’effectue à 10 Nm du seuil de piste

1 Nm = 1,852 km

SID (Standard Instrument Departure)

Une procédure SID est la route à suivre au départ d’un aéroport par un aéronef évoluant en régime de vol IFR.

La procédure peut contenir des contraintes de vitesse et d’altitude.

STAR (Standard Terminal Arrival Route)

Une procédure STAR est la route à suivre à l’arrivée sur un aéroport par un aéronef évoluant en régime de vol IFR.

La procédure peut contenir des contraintes de vitesse et d’altitude. Elle sera suivie par la procédure d’approche puis de l’atterrissage.

Aerofly

Préférences de base

Si Control type est sur Tilt alors l’aéronef est dirigé en inclinant l’iPhone ou l’iPad. Dans ce cas, il vaut mieux régler Rudder control sur Assisted pour commander automatiquement le steering hand wheel et la gouverne. Ce choix est plus aisé pour commencer.

Sur un iPad, il est préférable de régler Control type sur Analog pour diriger l’avion avec un trackpad virtuel. Cette option n’est pas disponible sur iPhone (pas assez de place sur l’écran). Dans ce cas, il vaut mieux régler Rudder control sur auto. Le trackpad virtuel agit sur le steering hand wheel lors du taxi, sur la gouverne sur la piste et sur le sidestick en vol. L’action sur le trackpad virtuel sera principalement en forme de + (haut, bas, droite, gauche), donc, en réglant Sensitivity Analog sur minimum on réduit l’imprécision due aux écarts de déplacement.

Avec ce réglage, Aerofly est le seul simulateur mobile permettant de piloter un Airbus comme un Airbus : quand le sidestick est relâché l’avion maintient sa courbe, sa pente, sa direction…

Les Airbus disposant de l’auto trim, il faut donc l’activer.

Aerofly est le seul simulateur mobile à disposer de l’auto trim

Les mouvements étant doux et calmes, il est possible de limiter le nombre d’images par seconde en activant le paramètre Limit frame rate. Cela préservera l’autonomie de votre appareil.

Advanced view movements sur on ajoute un effet parallaxe dans le cockpit permettant ainsi de garder le cap en vu et de parcourir la planche de bord.

Cette option très astucieuse et élégante donne un avantage décisif à Aerofly sur mobile

Gestion de votre iPhone ou iPad

Depuis la version 20.21.15, Aerofly n’utilise plus les achats in-app (gratuits) pour télécharger et ajouter des régions supplémentaires. Les téléchargements ne sont donc plus gérer par Apple mais par l’éditeur depuis ses propres serveurs.

Ce qui signifie que si vous avez mis à jour l’application depuis une version antérieure à 20.21.15 vers 20.21.15 et supérieure, les téléchargements achats in-apps précédents restent en place en tant que données mortes, et les nouveaux téléchargements provenant des serveurs de l’éditeur vont s’y ajouter. Le seul moyen d’éviter cela est de supprimer Aerofly, et avec ses achats in-apps historiques, et de l’installer à nouveau.

Aerofly en toutes options occupe environ 12 Go d’espace sur votre appareil.

L’application télécharge environ 8 Go de données supplémentaires qui seront sauvegardée dans iCloud !

Cependant il est possible de ne pas sauvegarder Aerofly dans iCloud pour en économiser de l’espace :

Réglages > Votre compte > iCloud > Gérer le stockage > Sauvegardes > Cet appareil > Décocher Aerofly

En cas de restauration, sans sauvegarde d’Aerofly, il faudra donc réinstaller l’application, télécharger les régions à nouveau et refaire vos réglages

Sans payer à nouveau puisque les achats sont enregistrés dans votre compte iCloud

L’interface utilisateur

Aerofly est tellement performant que vous n’aurez besoin que de 2 vues, voire uniquement de la vue cockpit !!

Vue extérieure type drone

Cette vue est utile pour se repérer au milieu d’un aéroport.

Si vous avez réglé le vent approximativement de face pour le décollage, la flèche du vent en haut à gauche donne donc la direction vers la piste

Vue cockpit côté commandant de bord

Dès que vous vous êtes repéré sur le tarmac, entrez dans cette vue et prenez les commandes à la place du commandant de bord.

Elle contient le minimum nécessaire pour ne pas à avoir à déplacer la vue pendant les phases sensibles du décollage et de l’atterrissage.

Les autres fonctionnalités se font en agissant sur les éléments du cockpit.

Le bouton Copilot n’est pas utilisé.

FLAPS 4 = FLAPS FULL.

Le trackpad virtuel agit automatiquement sur le steering hand wheels, la gouverne et le sidestick.

Le réglage du zoom dans l’axe du pare-brise est celui qui est mémorisé. Il pourra alors être restitué en effectuant une double tape. Zoomer sur le MCDU ne modifie donc pas le zoom dans l’axe

Pensez à régler votre zoom dans l’axe dès le début. Pour ce faire, zoomez au maximum dans l’axe du pare-brise, double-tapez, et réduisez votre zoom selon votre convenance. Double-tapez régulièrement pour contrôler le résultat

Plan de vol

Il faut visualiser un plan de vol comme une suite de segments orientés qui se croisent, et non comme une suite de points de passage. Par exemple, après le décollage, voler sur 2 nautiques, puis prendre une direction jusqu’à croiser telle direction qui mène vers ce point.

Aircraft

Sélectionnez l’Airbus A320 et la livrée de votre choix.

Location

Dans ce menu vous pourrez placer votre appareil n’importe où sur la carte.

Y compris déjà en altitude, ce qui est pratique pour avancer l’avion lors d’un vol long courrier, puisqu’il manque une avance rapide au simulateur !

L’avion peut aussi être placé au niveau des aéroports :

  • Sur une place de parking
    • Prêt à décoller
    • Moteurs éteint
    • Complètement éteint (Cold & Dark)
  • Aligné sur une piste prêt à décoller
  • En finale prêt à atterrir
    • Finale courte
    • Finale longue

Ce guide est basé sur le démarrage complet de l’avion (Cold & Dark).

Navigation

Le plan de vol est composé de :

  • Aéroport d’origine
  • Piste de départ
  • Procédure de départ (SID)
  • Croisière
  • Procédure d’arrivée (STAR)
  • Procédure d’approche
  • Piste d’atterrissage
  • Aéroport de destination

Supprimer tout avant de commencer un nouveau plan de vol. Il est aussi possible de programmer son vol depuis le MCDU du cockpit sans utiliser cette interface.

Si vous choisissez d’avoir plus de 10 kt de vent, il faudra prendre en compte l’orientation des pistes par rapport au vent

Aéroport de destination

Commencer par la destination comporte un avantage : cela permet de pouvoir visualiser la procédure d’approche au complet sans qu’elle soit raccourcie par commodité de trajet. Par exemple : l’approche en courbe R13RZ à Palm Springs.

Toucher un aéroport sur la carte, puis sélectionner son nom dans la liste, et Set as destination pour le sélectionner. Effacer RWY, puis toucher APP pour afficher toutes les approches disponibles pour cet aéroport.

Chaque approche est composée d’une lettre en préfixe associée au numéro de la piste concernée.

Voici la liste des préfixes et de leurs significations :

  • I pour ILS (recommandé pour les moins expérimentés)
  • R pour RNAV (GPS)
  • L pour LOC only (non fonctionnelle pour le moment)
  • D pour DME
  • V pour VOR
  • N pour NDB
  • P, X, Q, B, S autres approches

Attention aux approches sans numéro de piste associé, elles se terminent souvent au niveau de l’aéroport à 2000 ft du sol

Exemple : approche VORB à Palm Springs

Toucher RWY pour vérifier la longueur des pistes (> 1200 m dans le cadre du simulateur).

Facultatif : toucher ARR, puis sélectionner une procédure d’arrivée (STAR). Mais ça n’a pas forcément de sens sur un trajet court, car la procédure pourrait commencer en amont de l’aéroport d’origine !

Aéroport d’origine

Toucher un aéroport sur la carte, puis sélectionner son nom dans la liste, et Set as origin pour le sélectionner. Choisir la piste de départ en prenant en compte de sa longueur (> 1200 m dans le cadre du simulateur).

Facultatif : toucher DEP, puis sélectionner une procédure de départ dans la liste (SID). Mais ça n’a pas forcément de sens sur un trajet court, car la procédure pourrait se terminée en aval de l’aéroport de destination !

Ajustements

Afficher tous les waypoints et modifier le plan de vol en prenant en compte le relief notamment.

Si les courbes du plan de vol forment des bulles ou des boursouflures, corrigez-le en ajoutant, en supprimant ou en changeant les waypoints.

Le plan de vol doit contenir uniquement des lignes coudées.

Pour ajouter un point au plan de vol, toucher la carte à l’endroit voulu puis sélectionner le point le plus proche dans la liste. Vous avez le choix entre :

  • Votre point personnalisé
  • Waypoint
  • VOR
  • NDB

Conditions

Faites-vous plaisir en définissant vos conditions de vol.

Nuages, vent, nuit, coucher du soleil, turbulences, plein soleil, brouillard épais, thermiques, vent de travers, éblouissement, etc.

Ne mettez pas de vent au début puis ajoutez-en en pensant bien à l’orientation des pistes.

Si le curseur hauteur des nuages est au milieu le plafond se situe vers 10000 ft.